recette pour un budget familial

Publié le par jai50ans

Recette de  mise en place budget familial

€€€€€€€€€€€€

Même s’il est difficile de trouver un travail, puis de le conserver, il est également un challenge de conserver cet argent gagné et de le faire fructifier. Avant d’aller chercher plus d’argent ailleurs, voyons si nous ne pouvons pas le trouver déjà ici…

Un principe à ne pas perdre de vue :

Vivre EN DESSOUS de ses moyens

 

L’idéal est d’avoir un revenu minimum régulier, avoir noté pendant 6 mois voire 1 an toutes ses dépenses afin d’évaluer les montants de chaque poste. (faire un tableau)

Un objectif financier se décompose  comme suit

Avec un smic on peut économiser  jusqu’à15%, voire beaucoup plus avec un regard très aiguisé de nos dépenses, selon le principe suivant : *

10% - 65% - 20% - 5%

 

1)   10% Ce qu’on appelle « se payer en premier » « assurer ses arrières », matelas de confort, sécurité, on l’appelle comme on veut,  c’est le 1er compte épargne

 

2)      65% Mois : tous les frais annuels divisé par 12.  (loyer, edf, gdf, assurances, nourriture, ) 

Plus le salaire augmente plus le pourcentage diminue et donc les postes économies enflent beaucoup plus vite !

 

3)   20% Frais personnels (frais de transport, cantine, esthéticienne, coiffeur, livres-cadeaux plaisirs, cinéma, resto, sport, etc.)

 

4)   5% Surplus : sert à entretenir l’économie : 2ème  compte épargne pour changer de voiture, vacances, mobilier, électroménager, (5%).

 

Pour le 1) se payer en premier

équivaut à prélever  10% sur son salaire et considérer son salaire avec cette imputation. Mettre en place un prélèvement automatique 3 jours après le versement du salaire.  On oublie alors que nous économisons, et il n’y a aucune privation. Il faut commencer raisonnablement (10% est une bonne valeur de départ, l’objectif est d’obtenir   un matelas de confort de 3 mois de salaire d’avance-

Ne jamais perdre de vue 

Son objectif financier

 

Pour le 2) après avoir considéré toutes les dépenses annuelles courantes, divisez tout par 12,  mensualisez le plus possible, pour certains comme les impôts mensualisez mais sur votre compte épargne afin d’en retirer des intérêts que vous rajouterez au surplus. Là aussi vous verrez qu’il y a des économies à faire. Vous verrez surtout, un soulagement des neurones, fin des inquiétudes, angoisses de fin de mois. C’est calculé, programmé, ça se fait tout seul. (Économie de Rennie, antidépresseurs ou séance chez le psy !)

Attention le plus difficile est de tenir ces engagements.

100€ de nourriture, ce n’est pas 110 exceptionnellement, c’est 100€ maximum voir moins…

Ne jamais perdre de vue  son objectif financier

 

Pour le 3) ce sont vos frais personnels, les frais de trnasports pour le travail,  la menue monnaie à avoir sur soi, les petits à côtés, l’achat de timbres-poste, le pain, une viennoiserie, un café entre amis, les vêtements, etc… A vous de réduire au possible ; là aussi on peut économiser.

Ne jamais perdre de vue  son objectif financier

 

Pour le 4) 5% et + le pot commun : Ouvrir un LEP ou livret A, dans ce 2eme compte, on commencera à économiser pour changer de voiture, acheter  ou renouveler l’électroménager, les vacances, tout projet assez conséquent.  Si à la fin du mois, votre compte est en positif, le basculer dans le surplus. Tous les revenus complémentaires seront placés ici.

 D’ici on pourra envisager de rendre actif notre argent*.

 

Ces pourcentages peuvent se moduler au fur et à mesure que votre façon de dépenser évolue.

Ne jamais perdre de vue  son objectif

Avant chaque achat, se poser la question : En ai-je vraiment besoin à cet instant ? Puis-je le reporter à plus tard ? Chaque achat doit être réfléchi, faire établir des devis, comparer qualité-prix, etc… un sou est un sou. Nous devons respecter cet argent.

Cet argent gagné doit nous permettre de vivre décemment bien sûr, mais nous devons en semer une partie qui nous sera rendue multipliée dans un avenir proche. Rentabilité (dans un autre chapitre)

 Comme le jardinier qui investit dans l’achat de graines, il plante, récolte, se nourrit, vend le surplus et replante une partie des graines que les fruits lui ont donnés. Investissement de base, résultat et gain sur une année au minimum ! En cas de mauvaise récolte, le matelas de confort (les graines restantes) est là pour compenser.

 

  • Les frais de transport : privilégiez les transports en commun, souvent les entreprises offrent une indemnité à ses salariés. Une loi est passée qui impose aux entreprises de rembourser 50% de leur carte de transport.(Carte de bus 24€, la voiture c’est minimum 80€ d’essence)
  • Préparer ses repas au lieu de manger à la cantine (-de 4€ assurément)
  • Tous les postes doivent être revus : contrat de téléphonie mobile, assurance voiture ou maison à renégocier ou changer d’assurance. Si vous avez des crédits en cours au bout de 2 ans vous pouvez les renégocier auprès de votre conseiller bancaire et obtenir peut-être un meilleur taux, etc… Regardez bien vos comptes et vous verrez tout l’argent que vous jetez par les fenêtres par pure flemme, insouciance.
  • Regardez en face votre désarroi : quand à la fin du mois, vous comptez vos centimes pour acheter une baguette de pain alors qu’au début du mois vous avez jeté des quignons de pain dur (le pain non mangé le soir même, le mettre au congélateur coupé en tranche, il suffira d’en sortir quelques tranches et les passer au grille-pain aux moments les plus difficiles)
  • L’expression,

Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

Ne manquez jamais de rien c’est possible

Visualisez votre objectif et ne le perdez pas de vue

Vous pourrez ensuite vous concentrer sur les plaisirs de la vie, avec tout le mérite qui vous est dû.

 

 

Publié dans Economie

Commenter cet article