Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
J'ai 50 ans et... après

1er éveil spirituel conscient

7 Septembre 2021, 06:53am

Publié par jai50ans

Jupe cousue dans du wax togolais

J'ai envie de vous partager un moment essentiel de ma vie qui a fait basculer et changer radicalement mon mode de pensée. Vous entendez souvent des personnes parler d'un burn out, d'un accident de voiture, ou la perte d'un être proche, ces personnes ont frolé la mort, ou subit un stress émotionnel très fort et de là à découler une prise de conscience. Cette prise de conscience transforme complètement la vie de ces personnes. Moi je n'ai pas eu de burn out et de grave accident, j'ai juste fait un voyage.

 

Il y a 4 ans, Il m'est arrivé un truc bizarre lors de mon voyage en Afrique, au Togo. Ce séjour était de courte durée, donc question intensité de chaque instant j'ai été servi ! Nous étions logés au bord de l'océan et le ressac permanent des vagues, la douceur de l'eau et le vent nous a permis de supporter les fortes chaleurs.

En milieu de séjour, on nous a emmené en brousse visiter un terrain. Il avait beaucoup plu la nuit précédente et la terre était détrempée. Les couleurs étaient flamboyantes, la végétation d'un vert intense contrastait avec la terre argileuse d'un  rouge sang du chemin. La voiture glissait mais le chauffeur maîtrisait . Moi j'étais tétanisée ! La peur avait pris le dessus, j'étais à 6000km de chez moi, sur un autre continent inconnu, je me suis sentie propulsée dans un documentaire audiovisuel, sauf que je n'étais pas tranquillement installée sur mon canapé mais en plein dedans ! On croisait des enfants avec des machettes, des étudiants en tenue d'écolier qui partaient à pied vers la grande route pour rejoindre leur école, des familles à 4 sur la moto... Tout était  démesurément hors de mes perceptions habituelles.

Nous avions apporté des fruits, des avocats bien murs, des bananes, des mangues, du bon pain brioché dont je n'ai pas pu avaler un seul morceau car dans ma tête je pensais qu'il allait falloir faire le chemin en sens inverse ! La peur me paralysait, m'empêchait de profiter de cet instant magique, au plus près de la terre mère. Problème :  l'aventure et moi ca fait 2 !

Ma fille me voyant dans cet état me dit de me connecter aux arbres de leur offrir ma peur et d'accepter qu'ils m'apportent leur aide pour éloigner le stress du retour.

Je me suis approchée d'un bananier j'ai tenu les grandes feuilles entre mes mains et j'ai prié, non pour un dieu quelconque car je suis athée, mais une prière à la nature, une demande à la puissance de la terre et la magie a opéré.

Nous avons emprunté un chemin à travers la brousse pour retrouver la route principale et notre voiture-taxi, j'ai senti les battements de mon coeur se calmer, j'ai senti toutes peurs et angoisses me quitter pas après pas. Je me suis émerveillée en croisant une termitière aussi haute que moi, je l'ai contourné et ai ressenti toute la puissance de la colonie. J'ai fait confiance au chauffeur, j'ai lâché prise sur ce que je ne maitrisais pas et j'ai permis à mon esprit d'apprécier tout ce mes yeux voyaient, tout ce que mes oreilles entendaient, tout ce que mon nez sentait, tout ce que mon corps ressentait, et tout était puissance 10 000. 

Les voyages forment la jeunesse dit-on ! Ici ce fut un baptême pour mes 55 années de vie passées et la promesse que les prochaines allaient être différentes. Ce voyage a ouvert en moi la vision de milles possibilités. En 7 jours j'ai accumulé  une force, une énergie, une puissance insoupçonnées.

C'était en 2017. Au début j'ai jeté cette force acquise dans la matérialité, dans l'apprentissage de nouvelles fonctions, dans l'expérimentation d'un nouvel emploi que j'avais toujours voulu exercé et qui concrétisait toute ma carrière. Mais bizarrement l'accomplissement ne se faisait pas ! Les 2 contrats ont pris fin sous de drôles de prétexte. Retour à la case départ professionnelle. Là n'était plus mon objectif de vie.

J'ai compris plus tard que j'avais touché du doigt mon moi profond et que je l'avais réuni à la terre.

Les prises de consciences peuvent parfois être tardives au regard de la société mais elles arrivent quand elles doivent arriver, quand on est prêt à les comprendre, les outils se matérialisent pour permettre l'évolution et c'est vertigineux.

De mon voyage au Togo j'ai rapporté du WAX, tissu africain très coloré, ca sera un élément essentiel à la suite logique de ma prise de conscience...

Suite dans un 2ème article... 

 

 

 

 

 

Commenter cet article
M
Ce continent est magnifique, ce qui me surprend toujours c'est cette éspèce de simplicité et de génerosité et ce malgrès la misère, aggravée par les guerres incéssantes. Ils ont encore un peu d'humanité, et de solidarité. Ce que nous autres occedentaux avons perdu.
Répondre
J
Oui ils sont heureux, beaucoup plus que nous. Chacun oeuvre à son niveau, chacun vaque calmement, on voit bien la différence quand on roule sur les routes bitumées (importées de la civilisation !) où le bruit est violent et agressif, et que dès qu'on entre dans une voie latérale en terre battue tout s'apaise...
D
C'est une très jolie histoire, bizarre je suis justement en train de lire un livre sur le lâcher prise !
Répondre
J
Oui lâcher prise ! Le monde n'est que fourberies, malveillances, manipulations, ... Savoir trouver les bonnes informations pour avoir une réelle vision des choses n'est pas facile !
M
"Le lâcher prise" on en a toutes besoin en ce momment. Quand je vois comment les pays du sud meurent du COVID et que pendant ce temps nous sommes(certains) en train de lutter pour qu'on ne soit pas vacciner, je me dis mais dans quelle monde on vit! Ces gens se rendent-ils compte qu'on a de la chance que d'autres donneraient leur vie pour l'avoir?
J
Rien n'est hasard, belle prise de conscience en perspective
S
CC Nadine,
Je comprends et l'Afrique doit être magique, ma fille m'a raconté et elle a adoré! J'ai aussi compris beaucoup de choses grâce à mon accident et ça m'a ouvert les yeux !
J'essaye de vivre le plus intensément et de profiter de chaque moment, je continue de travailler car je n'ai pas le choix mais je diminue progressivement jusqu'à le retraite !
Belle journée,
bises
Répondre
J
Oui il faut s'écouter et comprendre ce qui est bon pour nous et par ricochet pour les autres
E
Coucou Nadine. Quel magnifique témoignage et quel beau récit de ton expérience en Afrique. Tout arrive à temps pour chacun, et pour les raisons qui lui sont propres. Trouver enfin sa voie après des années de préparation insoupçonnée, quel bonheur. Et ce n'est qu'une partie du chemin. A bientôt pour la suite. Biz.
Répondre
J
Trouver sa voie c'est aussi comprendre tout ce qui s'est passé avant, tout a une raison d'être le bien comme le mal.